Rôle et valeurs

Créée par des Cadres des Ministères économiques et Financiers

Conformément à l’article 2 du décret n°82-447 et aux dispositions de la loi n°2010-751, il  est formé une union syndicale regroupant les syndicats adhérant à la Confédération Française de l’Encadrement CFE-CGC par l’intermédiaire des Fonctions publiques CFE-CGC et oeuvrant dans les services et organismes placés sous l’autorité ou la tutelle des ministères économiques et financiers pour assurer l’unicité de leur représentation auprès de l’administration.

L’adhésion des syndicats de l’union à la CFE-CGC est apparue évidente en raison de l’indépendance politique de la confédération et de sa spécificité de défense de l’encadrement.
En adhérant à l’une des cinq centrales syndicales représentatives, les syndicats de l’union sont représentés dans les grandes instances nationales de concertation, négociations salariales, Conseil Supérieur de la Fonction Publique, Conseil Economique et Social, mais aussi internationales, par le biais de la Confédération européenne des Cadres et de la Confédération internationale des fonctionnaires.

Des avancées pour les Cadres
S’opposant à toutes mesures de nivellement de la hiérarchie qui ont été multipliées depuis plusieurs années, les syndicats de l’union, avec  les Fonctions publiques et la Confédération CFE-CGC, ont dénoncé dès 1972 la « fosse aux cadres « . Attaché à la reconnaissance des initiatives et des responsabilités et dénonçant la démagogie égalitariste, nos organisations combattent pour la prise en compte de la spécifité de l’encadrement, pour que les cadres soient réellement valorisés et associés à l’élaboration des réformes qu’ils sont chargés d’appliquer.

Un avenir pour les cadres
 » Vaincre les fatalités pour forger son avenir » (Saint-Exupéry).
La société est en pleine mutation et le rôle de l’Etat est au centre de cette évolution marquée par le poids des contraintes internationales, la place prépondérante du financier qui prend le pas sur le social… Dans cette construction, l’encadrement doit apporter sa contribution en préférant la concertation à la contestation, la participation à l’opposition systématique. Dans les réformes qui touchent l’Etat, les cadres des Directions concernées  doivent être associés. Indépendants par rapport aux influences politiciennes, les cadres de nos syndicats doivent être au service des citoyens et des élus, garants de la neutralité et de l’égalité d’accès aux services publics.

Présent pour vous dans les instances paritaires
De votre vote, au CTM, aux CAP dépend l’efficacité de notre action syndicale. Si les CAP concernent votre situation personnelle, le résultat des votes conditionne également votre représentation dans les comités techniques locaux et centraux. Nos élus sont présents dans de nombreuses CAP et instances.
Donnez les moyens à la seule organisation indépendante de cadres de vous représenter dans toutes les instances (CTM,CTR,CTSCR,CTL,CAPN,CAPL).