La CFE-CGC signataire du protocole PPCR revendique les avancées obtenues

Cet accord signé le 30 septembre 2015 par six organisations syndicales[2], sur les neuf représentées au sein du Conseil Commun de la Fonction publique, se traduit par un transfert « primes/points » et par une revalorisation des grilles indiciaires des personnels des catégories A, B et C.

Les cadres exerçant des fonctions supérieures d’encadrement (A+[3]), connaissent quant à eux le seul dispositif dit de transfert « primes/points », soit quatre points d’indice supplémentaires en 2017 et cinq points en 2019 (volet pension).

Le décret modifiant l’échelonnement indiciaire de divers corps, cadres d’emplois et emplois de la fonction publique de l’Etat, a fait l’objet d’une publication au journal officiel du 23 décembre 2017.

Il convient de préciser que la partie indiciaire du dispositif PPCR est mise en œuvre avec effet rétroactif au 1er janvier 2017 (voir ici le reclassement en Douanes au 1er janvier 2017).

Les revalorisations indiciaires initialement programmées sur la période 2017 à 2020 connaissent un aménagement de calendrier ; ainsi, 2018 est une année blanche. Ce report conduira à la mise en œuvre des dernières revalorisations indiciaires au 1er janvier 2021. Celles-ci se traduiront notamment par la création d’un échelon supplémentaire à l’IB 1015 (INM 821) pour les grades d’attaché principal et d’inspecteur principal (indice sommital avant PPCR  : 783).

Enfin, l’amorce d’un rééquilibrage progressif «prime/points» doit se poursuivre sous l’angle plus global du volet pension !

Nous ne cesserons de dénoncer l’ensemble des manquements constatés. 

Cependant, une organisation syndicale doit mesurer sa responsabilité autant dans la réfutation sans faille et sans concession de toutes dispositions défavorables aux personnels que dans la reconnaissance des acquis obtenus.

Il semble que cela ne soit pas toujours le cas…et là se trouve être à notre avis le principal sujet de réflexion sur la portée et l’efficacité de l’action syndicale….

Chers collègues, merci de votre confiance.

 

[2] Les non signataires sont : CGT, FO et Solidaires

[3] Indice sommital HEB

Ce contenu a été publié dans Communiqués, Ministérielles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.